J’ai construit mon trône dans mon poème

Spread the love

ABDALLAH GASMI

J’ai construit mon trône dans mon poème

1      

J’emporte  un flambeau de tristesse.. Mon ombre glisse derrière

Etreins mon sang

Je veux  partager le monde avec vous

2

Pas des ailles pour  le désir …

Déverse la délicieuse douleur dans mes veines

Le soleil que se lève de tes lèvres, brûle l’air  entre mes côtes

3

ma chérie apparaît comme un cerf sauvage

 m’a volé En plein jour ma  prophétie

Ramasse  le fleure de mon âme  et danse autour de ma blessure

4

L’univers est triste que moi

Porter une montagne froide et un nuage au dessus de mon épaule

je errant solitaire autour des frontières de la galaxie..

chercher un dieu étrange comme  moi..

Réveil  l’aube endormie entre les paupières de mon amour.. Brille l’obscurité les rêves en moi

5

Le poète exilé à l’intérieur de moi sort, et  assis dans les jardins de mon tristesse froide, il peint dans le lointain horizon brulé  une étoile verte

libérer les oiseaux du rêve..

 Étendez toutes les visions

Réingénierie des couleurs

Il rend l’eau et le feu des frères

……………………………

Je me souviens de la forme de mon exotique: ma langue est en cire et ma langue me brûle

Ma langue n’est pas une forêt jaune

Je peux maintenant emmener les mouettes en croisière

Je peux maintenant embrasser les douleurs de l’univers en moi

Ma langue est en cire et ma langue me brûle

Joyeux au poète, je suis l’exil dans mon corps , libère les papillons de l’amour au feu

Je bénévole  les éléments de la création à mes lois

Gloire à moi.. Je Vieilli encore le poésie et de l’adoration jusqu’à ce que le dieu folle soit manifestée

  (Je suis toujours friand des lumières.. jusqu’à les lumières m’a apparu)

Je brûlais d’amour, j’étais un dieu, je construis mon trône dans mon poème

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*